Après une belle demande en mariage, l’heure de passer aux annonces officielles sonne pour vous. Le faire-part intervient à ce stade pour informer les personnes qui vous sont chères de cette grande décision. Pour une création à l’image de votre couple, le faire-part créatif s’affiche comme la solution idéale. Pourquoi bien choisir votre faire-part de mariage ? Quand envoyer les invitations ? Comment préparer vos convives à ce grand jour ? Tour d’horizon de tous les points à considérer pour annoncer votre mariage à vos proches.

Opter pour un faire-part créatif

La créativité de vote faire-part montre une part de votre personnalité et donne un premier aperçu du jour J. Je vous conseille donc d’y prêter une attention particulière. Toutefois, il n’est pas toujours facile de trouver l’inspiration nécessaire en accord avec le thème. Pour vous faciliter la tâche, des sites spécialisés apportent des solutions qui contribuent à économiser du temps et qui proposent des idées innovantes. Ces plateformes adoptent un concept assez simple : mettre à votre disposition des collections que vous pouvez personnaliser en quelques clics.

Vous disposez d’outils simples qui vous permettent de rajouter les détails que vous désirez en deux temps, trois mouvements. Une liste regroupe des thèmes très intéressants et exclusifs à modifier en fonction de vos besoins. Original, moderne, oriental, classique, floral… vous n’avez qu’à choisir et à réaliser la personnalisation par la suite. Vous mettrez l’eau à la bouche à vos invités si vous choisissez un faire-part de mariage créatif, car ils seront impatients de découvrir ce qui se cache derrière cette annonce originale.

Pourquoi accorder plus d’attention au faire-part ?

Vous vous demandez pourquoi accorder autant d’importance à un faire-part créatif ? Cette invitation officielle fait partie des premiers éléments qui aideront vos convives à garder un souvenir gravé de ce jour unique. En effet, la plupart des invités, surtout les plus proches, les conservent pendant des années. La fête contribue à offrir un souvenir mémorable, mais avec les photos, le faire-part reste une preuve tangible de ce moment inoubliable.

Je ne peux que vous recommander de prendre le temps de le concevoir avec soin. Avec un faire-part créatif, vous vous offrez une occasion de libérer votre imagination et de créer un bel effet de surprise. Toutefois, les préoccupations du quotidien amènent certains invités à oublier la date déjà fixée. Pour éviter ce désagrément, faites une annonce en deux temps en envoyant un Save The Date puis un faire-part créatif.

Préparer les invités grâce à un Save the Date

Le concept du Save The Date vient directement des États-Unis. Ce préambule de votre mariage permet d’annoncer uniquement la date. Il n’apporte aucune autre précision, à la différence du faire-part. Le Save The Date est un moyen d’inciter vos invités à se préparer. Ils feront ainsi le nécessaire pour bloquer la date et s’organiseront en fonction. Quand envoyer cette petite introduction à votre mariage ?

Le plus tôt possible pour montrer à quel point leur présence vous tient à cœur. En général, 12 mois à l’avance suffisent, ou un peu plus si la cérémonie nécessite un long déplacement. De nombreuses options s’offrent à vous en ce qui concerne le support : une simple carte ou des objets tendance, tout dépend de votre choix. Toutefois, le Save The Date est déjà un fil conducteur qui mène à la suite. Ne vous privez pas et montrez les prémices de ce grand événement en y intégrant déjà le thème, la couleur et d’autres détails.

Cette annonce en deux étapes offre un autre avantage majeur : réduire le nombre d’absents. De plus, avec un Save The Date, vous apportez un effet de surprise contrairement au traditionnel bouche-à-oreille.

Quand envoyer les faire-part ?

Après l’envoi du Save The Date, cette question trotte souvent dans l’esprit des futurs mariés. Cette étape ne doit pas être décidée de manière spontanée. Vos convives ont besoin de suffisamment de temps pour se préparer, mais ils ont aussi tendance à oublier si vous envoyez une invitation trop tôt. Comment fixer la bonne date ? Voici des points importants à prendre en compte.

Éviter de les envoyer trop tôt ou trop tard

Envoyer le faire-part deux ou trois semaines après le Save The Date constitue une grave erreur. Le mariage ne se déroulera que 10 ou 11 mois après la réception de l’invitation, les personnes concernées peuvent les perdre. Pire encore, certaines ne se souviendront pas de la date.

Par contre, si vous ne laissez qu’un mois et quelques jours à vos proches et familles, vous risquez de vous confronter à plusieurs réponses négatives. Les invités qui feront un long trajet pour y assister doivent par exemple effectuer une réservation assez tôt pour obtenir les billets d’avion. D’autres ont peut-être besoin de prendre quelques jours de congé.

Prendre en compte la date

L’envoi des faire-part se décide en fonction de la date. En été, vous profitez du beau temps, mais cette période coïncide aussi avec les vacances. En décembre par exemple, vous devez prendre en compte les fêtes et autres événements. En prévenant vos invités assez tôt, ils pourront planifier leurs vacances. En moyenne, 5 à 6 mois suffisent pour leur laisser le temps de décider. Si vous avez choisi, de vous marier à un mois plus calme, sans jour férié, pont ou vacances, le rythme sera moins intense. L’envoi peut se faire 3 ou 4 mois avant le grand jour.

Les détails à ne pas oublier

Le faire-part communique une date importante, mais pas seulement. Vous y partagez des détails cruciaux comme le code, le thème, la programmation. Cependant, n’oubliez pas de mentionner dans vos faire-part la date limite pour y répondre afin d’avoir un nombre plus ou moins précis des personnes qui assisteront au jour J. Des couples penchent pour un carton de réponse. Il s’agit d’un moyen efficace qui vaut bien mieux qu’une parole. Le retour revêt un aspect plus officiel et engagé.

Cela vous facilitera l’organisation de la suite notamment les repas et les places. Enfin, l’envoi du faire-part est le moment opportun pour apporter des précisions indispensables : qui est invité et qui ne l’est pas ? Malgré le désir de convier, les tantes, les oncles, les cousins, les cousines, les collègues, le budget ne le permet pas malheureusement.