En amour comme à la guerre, tous les coups sont permis. Dans un couple, certaines personnes ne rechignent pas à aller voir à l’extérieur. Ce phénomène est amplifié par les sites de rencontre adultère qui mettent en contact des personnes en couples désireuses d’avoir une relation extraconjugale.

Cela dit, force est de constater que ces sites sont particulièrement appréciés des Français. Hasard ou préméditation ? La réponse ici.

L’infidélité et le recours aux sites de rencontre adultère, une norme franco-française

« L’amour à la française n’est pas juste de la galanterie. C’est aussi de l’infidélité ». Il ne s’agit pas d’une boutade de Rabelais ou d’un auteur français. C’est l’avis de Nicole, une Française trentenaire, lorsqu’on l’interroge sur son ressenti à propos de l’infidélité.

En France, selon les statistiques de l’IFOP en 2016, 33 % des femmes interrogées auraient des relations extraconjugales. L’adultère n’est pas un tabou. Cela ne représente même plus une offense en soi parce que selon les statistiques précédemment évoquées, 63 % estiment qu’il est possible d’aimer son conjoint tout en entretenant une relation extraconjugale.

Cela peut paraître paradoxal. Mais il faut dire que dans la plupart des relations adultères, les personnes recherchent un plaisir ponctuel pour sortir de la monotonie de la vie de couple. L’idéal serait d’entretenir des relations avec d’autres personnes en couple afin de conclure un arrangement tacite.

Ces facteurs expliquent donc parfaitement la présence massive des Français sur les sites de rencontres adultères. D’ailleurs, si vous cherchez un site de rencontre adultère, je vous recommande l’un des nombreux comparatifs disponibles sur internet.

site de rencontre adultère

L’infidélité comme thérapie

Si la volonté de sortir de la routine est le premier facteur explicatif de l’invasion des sites de rencontre adultère par les Français, le second est la recherche de confiance en soi.

Il faut dire que les sites de rencontre ont connu une relative explosion récente. Comme pour les sites de rencontres classiques, les sites adultères offrent la possibilité de rencontrer des personnes à la recherche des mêmes besoins. C’est donc la parfaite occasion de régénérer une confiance en soi et une approche du désir qui disparaît de plus en plus dans les ménages français.

C’est d’ailleurs pour cette raison que la plupart des sites présentent un déséquilibre entre le nombre d’hommes et le nombre de femmes côté inscriptions. Un site de rencontre adultère américain très réputé évoquait à cet effet des statistiques assez affolantes. Sur environ 5 millions d’utilisateurs, la moitié était française. Parmi cette moitié, il y avait 60 % d’homme.

Par ailleurs, cela ne signifie aucunement que l’infidélité soit publiquement acceptée. Il s’agit plutôt d’un secret de polichinelle dont personne ne veut parler.

Qu’en est-il des chiffres sur l’infidélité ?

Les chiffres sur les sites de rencontres sont suffisamment évocateurs de l’attrait des Français pour les relations extraconjugales. Toutefois, ils sont à prendre avec des pincettes.

En effet, il existe de sérieux doutes sur la volonté des Françaises à s’inscrire sur des sites de rencontre. Bien que ce marché réponde à un besoin, les femmes ont plus de scrupules à « étaler leur vie ». Il est donc possible qu’elles ne s’inscrivent que pour vérifier que leur conjoint n’y est pas. Dans ce cas, les statistiques sur les sites sont biaisées.